Le blog de musculation d'Alex Levand
Musculation

Tu as mal aux muscles et tu ne sais pas quoi faire ?

Tu as mal parce que tu t’es trop entraîné et la question se pose inévitablement : dois-tu t’entraîner aujourd’hui ? Dans cet article je t’apporte quelques conseils qui peuvent t’aider. 

Une petite histoire du muscle

Le muscle se construit par un processus de régénération. Il faut donc dans un premier temps le détruire, puis les fibres musculaires vont se reconstruire. Le principe est le suivant : choquer son corps en lui demandant des efforts et, ce dernier, pour se protéger va évoluer afin de ne plus être « en danger » face à ces efforts : il va donc devenir plus fort en utilisant ce qui n’est pas nécessaire pour lui : vous créez du muscle à partir de la graisse. 

Il peut donc paraître censé de penser qu’on n’a rien sans rien, et l’adage « no pain no gain » prend ainsi son sens… Mais il a une limite. Le processus de musculation peut être douloureux mais penser que la progression est liée à la souffrance ressentie est faux. Cela voudrait dire que si on se fait le plus mal possible, on progresse énormément. C’est faux. À un moment survient la blessure, et c’est là toute la complexité.

Le but ? Réussir à faire assez d’efforts pour progresser au maximum, sans franchir la limite et te blesser.

Lorsque tu t’entraînes tu auras à un moment des courbatures et des sensations de fatigue avant l’entraînement et tu peux penser que ce dernier va te blesser. Ce n’est normalement pas le cas : les courbatures disparaissent dès les premiers efforts. L’augmentation du rythme cardiaque relance et accélère la circulation sanguine, qui permet d’évacuer l’acide lactique des muscles (responsable des courbatures). La fatigue (et même la faim) disparait dès les premiers efforts. Il faut cependant rester attentif et à l’écoute de son corps afin de ne pas le forcer au-delà de ses limites, ce qui amènerait à une blessure.

Donc échauffe toi tranquillement, fais tes exercices à intensité réduite, et si tu le sens, augmente progressivement l’intensité jusqu’à faire ton entraînement comme tu avais prévu de le faire. En revanche si ça ne va pas réduis, voire arrête complètement ton entraînement.

Sache qu’il existe des solutions pour progresser même si tu as un peu mal quelque part. Tu peux adapter ton entraînement, en totalité ou en partie, afin de pouvoir quand même progresser en toute sécurité. C’est notamment ce que je te propose dans mon coaching personnalisé : si tu as mal quelque part, tu me le dis, et j’adapterai les exercices pour qu’ils collent exactement avec tes contraintes.

Quoique tu décides de faire, vas-y progressivement. Tu dois connaître ton corps et l’écouter. L’évolution est une course que l’on gagne sur la durée, pas un sprint. C’est dans cette optique que je propose mon coaching de trois mois : pour ancrer en toi des habitudes qui te permettront de tenir (sans te forcer) un nouveau mode de vie, plus sain pour toi. Si tu veux être plus indépendant, je t’ai aussi proposé une offre te laissant en totale indépendance, avec cependant des propositions d’échauffements, afin que tu ne te blesses pas.

Quoiqu’il en soit, surtout ! Prends soin de toi ! C’est une course sur la durée, rappelle-toi !
Force à toi !

Partage cet article si ça peut intéresser tes amis

Ces articles qui pourraient t'intéresser

Tu veux transformer ton corps chez toi ou en salle de musculation ?

Je te propose de te faire un plan alimentaire et sportif complètement personnalisé pour que tu arrives à tes objectifs (perte de poids, prise de masse, physique athlétique…).
Je remets à jour tous les mois ton programme sportif selon ton évolution, tu peux me contacter tout au long du programme.

En savoir plus »

Tu cherches un programme de musculation pour perdre du gras et prendre du muscle chez toi ?
Je te propose de découvrir mes programmes de musculation sous forme d'ebook pour t'entraîner en même temps que moi !

En savoir plus »

Nos meilleurs ventes